Les autorités locales et les services de sécurité de Laâyoune ont mené ces deux derniers jours une opération de sauvetage de candidats à l’émigration clandestine originaires d’Afrique subsaharienne, en plus de l’avortement d’une tentative d’immigration.

La première opération de secours a concerné une quarantaine de candidats à l’émigration clandestine, dont une femme, qui étaient à bord d’une embarcation pneumatique à la dérive entre Tarfaya et Laâyoune, a-t-on appris auprès des autorités locales.

Ces personnes ont été secourues samedi par un navire de pêche débarqué au port de Tarfaya, a-t-on ajouté. L’ensemble de ces candidats à l’immigration clandestine étaient arrivés au port sains et saufs.

Vendredi, les différents services sécuritaires ont également mis en échec une autre tentative d’émigration illégale à la plage de la commune Daoura (province Tarfaya) impliquant 28 Subsahariens qui s’apprêtaient à prendre le large vers les îles Canaris à bord d’une embarcation pneumatique.

Les services de sécurité ont intensifié ces dernières semaines les opérations de contrôle des tentatives d’émigration irrégulière dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra ayant permis l’interpellation de plusieurs candidats et le sauvetage d’embarcations à la dérive.

Ces opérations s’inscrivent dans le cadre de la lutte menée par les différents services de sécurité et les autorités locales contre les réseaux d’émigration clandestine et de traite des êtres humains.

Avec-MAP

À LIRE  CORONAVIRUS: Le Maroc déclare l’état d’urgence sanitaire, avec restriction de circulation