Depuis la reprise des relations entre le Maroc et Israel, le taux de croissance des échanges entre les deux pays au augmenté faisant du Royaume le quatrième sur la liste des pays arabes.

Au total, les échanges commerciaux entre Israël et l’ensemble des pays arabes ayant normalisé leurs relations avec l’État hébreu ont enregistré, au cours des sept premiers mois de 2021, une hausse de 234% par rapport à la même période en 2020.

Les échanges entre le Maroc et Israël, quant à eux, ont atteint, au cours des sept premiers mois de 2021, 20,8 millions de dollars, contre 14,9 millions de dollars enregistrés en décembre 2020.

Le volume des échanges commerciaux entre Israël et les Etats arabes, dont le Maroc, a augmenté au cours des sept premiers mois de l’année 2021, selon les données publiées par le Bureau central israélien des statistiques. Avec le Maroc, il est passé de 14,9 millions de dollars au cours des sept premiers mois de 2020 à 20,8 millions de dollars cette année, faisant du royaume le quatrième pays arabe.

Les Emirats arabes unis sont en tête de liste, avec des échanges commerciaux atteignant 613,9 millions de dollars, contre 50,8 millions au cours de la même période de 2020. La Jordanie suit, avec un volume d’échanges de 224,2 millions de dollars en 2021, contre 136,2 millions à la même période en 2020. L’Egypte est en troisième place, avec 122,4 millions de dollars en 2021, contre 92 millions en 2020.

Les quatre pays sont liés par des accords de normalisation des relations avec Israël. Celui signé avec l’Egypte remonte à 1978 et celui avec la Jordanie à 1994. Le Emirats et le Maroc ont scellé le même accord de normalisation en 2020.

À LIRE  La nouvelle usine de LafargeHolcim Agadir-Souss bientôt opérationnelle