Le Comité international olympique a suspendu mardi pour les dix prochaines années le judoka algérien Fethi Nourine, qui avait refusé aux Jeux olympiques de Tokyo d’affronter l’Israélien Tohar Butbul et déclaré forfait.

“Je suis sous le choc”, a réagi mardi Nourine après la décision du comité.

La même sanction a été infligée à son entraîneur, Amar Benikhlef. Les deux Algériens seront désormais privés de toute compétition officielle ou internationale pendant les 10 prochaines années.

Fin juillet, Fethi Nourine s’était dit “fier” à son retour du Japon à Alger, d’avoir refusé d’affronter l’Israélien par solidarité avec la cause palestinienne.

“Cette décision m’honore d’abord et honore ma famille, le peuple algérien et l’Etat algérien, car le président Abdelmadjid Tebboune a déclaré que nous ne bénissons pas la normalisation (avec Israël) et que nous soutenons la cause palestinienne”, a-t-il expliqué.

Il avait immédiatement été suspendu par la Fédération internationale de judo (IJF), qui estimait que sa décision était “en totale opposition à la philosophie” de l’instance. Son accréditation lui avait été retirée.

Source: i24news

À LIRE  Covid-19: 10.603 nouveaux cas en 24H