Une boule de feu est passée dans le ciel marocain, au nord-ouest du Royaume du Maroc, à une altitude d’environ 128 kilomètres et à une vitesse de 245 000 km/heure.

Les détecteurs du projet SMART, de l’Institut d’Astrophysique d’Andalousie (IAA-CSIC), des observatoires astronomiques de Séville, Sierra Nevada et La Sagra (Grenade), Calar Alto (Almería) et La Hita (Tolède) ont enregistré le passage d’une boule de feu dans le ciel marocain, au nord-ouest, à une vitesse de 245 000 km/heure.

Selon l’analyse du chercheur principal du projet SMART, José María Madiedo, de l’Institut d’astrophysique d’Andalousie (IAA-CSIC), le passage de la boule de feu a été enregistré au petit matin du 11 septembre à 05h25, rapporte EFE.

Elle serait provoquée par l’entrée dans l’atmosphère terrestre d’une roche (un météoroïde) qui s’est détachée d’une comète à une vitesse d’environ 245 000 km/h. Elle a ensuite poursuivi sa course dans la direction nord-ouest du Maroc, à une altitude d’environ 77 kilomètres.

Les détecteurs du projet SMART sont installés dans le cadre du Southwest Europe Fireball and Meteor Network (SWEMN), dont l’objectif est de surveiller en permanence le ciel pour enregistrer et étudier l’impact sur l’atmosphère terrestre des roches et différents objets du système solaire.

Avec-EFE

À LIRE  La Ligue arabe salue la décision DU Roi Mohammed VI, d’envoyer une aide médicale et humanitaire d’urgence au peuple palestinien