Il s’agirait des premières preuves de l’utilisation des vêtements par les êtres humains. Dans une grotte non-loin des côtes de Témara, un groupe de chercheurs a récemment découvert des traces suggérant qu’il y a 120 000 ans, l’humain confectionnait ses habits. Des outils en ossements d’animaux pourraient expliquer qu’à l’époque, on s’en servait pour nettoyer de la peau de bêtes ou de la fourrure.

Les scientifiques ont trouvé 62 outils fabriqués à partir d’os d’animaux et ont également identifié un motif de marques de coupe sur les os de trois petites espèces de carnivores – un renard, un chacal et un chat sauvage – indiquant qu’ils avaient été écorchés pour leur fourrure, et non pour leur viande. Les os d’antilopes et de bovins sauvages suggèrent que les peaux de ces animaux peuvent avoir été utilisées pour fabriquer du cuir, tandis que la viande était consommée.

“Nous supposons que les vêtements faisaient partie intégrante de l’expansion de notre espèce dans des habitats froids”, a déclaré l’archéologue évolutionniste Emily Hallett de l’Institut Max Planck, auteure principal de l’étude publiée dans la revue iScience.

PREUVES DE VÊTEMENTS EN FOURRURE ET EN CUIR, PARMI LES PLUS ANCIENNES AU MONDE, TROUVÉES DANS UNE GROTTE MAROCAINE 1

Les outils trouvés dans la grotte datent d’une période où des preuves de parures personnelles et d’autres signes d’expression symbolique humaine commencent à apparaitre sur divers sites archéologiques. La fourrure, le cuir et d’autres vêtements organiques sont hautement périssables au fil du temps, et donc aucun vêtement préhistorique n’a été trouvé dans la grotte. L’étude estime que les outils de confection ont été fabriqués à une époque où la grotte était occupée par des membres de notre espèce d’il y a environ 120.000 ans à 90.000 ans. La nature des vêtements qu’ils ont pu confectionner reste cependant inconnue.

À LIRE  La marocaine Ghizlane Assou remporte la médaille d'argentAU CHAMPIONNAT ARABE DE TRIATHLON

Jusqu’à présent, les preuves les plus anciennes de vêtements chez l’Homo sapiens étaient des aiguilles en os datant d’environ 45.000 à 40.000 ans de Sibérie.