L’ex-membre du bureau de l’USFP et député du PAM à Guelmim- Oued Noun, Abdelouahab Belfqih, vient de décéder après son hospitalisation d’urgence à l’hôpital militaire de Guelmim.

Emporté par une blessure grave par balle, dans les premières heures de ce mardi 21 septembre, l’ex-président de la Commune de Guelmim avait annoncé, il y a quelques jours, son retrait définitif de la vie politique en raison de la décision du Secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité, Abdellatif Ouahbi, de retirer l’accréditation et la candidature de Abdelouhab Belfqih de la présidence de la Région Guelmim-Oued Noun.

Le député qui a rallié le PAM en juillet dernier avait annoncé, il y a quelques jours, dans une lettre manuscrite, son retrait définitif de la scène politique. Une décision prise après que sa candidature à la présidence de la région Guelmim-Oued Noun n’ait pas été validée par son parti.

Si certains proches du défunt affirment qu’il est mort après “avoir reçu des balles” d’une tierce personne au domicile familial à Sidi Ifni, d’autres sources, médiatiques notamment, avancent que le député n’a pas survécu à “une tentative de suicide”, en début de la matinée. Belfqih, aurait utilisé son fusil de chasse pour se tirer une balle dans l’abdomen.

Pour rappel, le Parti Authenticité et Modernité avait décidé de retirer la candidature de Abdelwahab Belfkih de la présidence de la Région Guelmim-Oued Noun. Ce dernier, dans une lettre manuscrite avait alors annoncé sa décision de se retirer définitivement de la politique, après que Abdellatif Ouahbi l’avait disgracié.

À LIRE  Lancement d'un appel à projets aux associations MRE actives auprès des jeunes