Un projet de construction du plus long câble électrique au monde, reliant le Maroc à la Grande-Bretagne, est actuellement développé par Xlinks qui espère réunir 21,9 milliards de dollars (196,88 milliards de dirhams) pour relier les deux pays avec 3. 800 kilomètres de câbles sous la mer et transporter 10,5 gigawatts des centrales solaires photovoltaïques marocaines vers le Royaume-Uni. Le projet pourrait fournir de l’électricité bas carbone à 7 millions de foyers britanniques.

Selon l’agence Bloomberg, qui cite le patron de la société Xlinks, le projet mobilise une enveloppe d’investissement de 22 milliards de dollars pour relier les deux pays avec 3.800 km de câbles, l’objectif étant de transporter 10,5 GW des centrales solaires marocaines vers le Royaume-Uni.

«Le projet électrique Xlinks Maroc-Royaume-Uni sera une nouvelle installation de production d’électricité entièrement alimentée par l’énergie solaire et éolienne combinée à une installation de stockage de batteries. Situé dans la région marocaine riche en énergies renouvelables de Guelmim Oued Noun, il couvrira une superficie d’environ 1.500 km2 et sera connecté exclusivement à la Grande-Bretagne via des câbles sous-marins HVDC de 3.800 km», est-il indiqué sur le site Internet de Xlinks.

« Nous avons sécurisé avec le gouvernement marocain une superficie d’environ 1 500 km². . . Sur ce terrain, nous allons installer un parc solaire, un parc éolien et des batteries qui, ensemble, produiront environ 10,5 gigawatts d’électricité », a déclaré au Financial Times, Dave Lewis à l’origine de cet ambitieux projet.

L’entreprise prévoit la construction d’au moins deux usines pour fabriquer les câbles, ce qui serait plus rapide que d’attendre une société existante le fasse. Ces usines devraient être construites en 2023 selon Xlinks, pour un début du câblage en 2025 et une mise en service en 2029.

À LIRE  La RAM annonce de nouveaux vols depuis plusieurs villes européennes

Le projet est actuellement en négociation avec les autorités marocaines et il pourrait conduire au Maroc à la création de 10 000 emplois selon Current-News, dont 2 000 seraient permanent.