Investissement: La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) ont signé, mardi à Rabat, un protocole d’accord destiné à renforcer leur coopération pour la promotion des investissements visant à accélérer la transition énergétique verte du Maroc.

Le champ de cette coopération couvrira un certain nombre de domaines d’intérêt commun, notamment l’hydrogène vert, les énergies renouvelables, les réseaux électriques intelligents, l’efficacité énergétique, le stockage d’énergie et la mobilité durable, selon un communiqué conjoint de la BERD et l’IRESEN.

« Nous sommes très fiers de nous associer à l’IRESEN pour renforcer notre engagement dans la transition verte du Maroc. Relever le défi climatique n’est pas une option, mais une obligation. Il est donc important d’explorer toutes les technologies énergétiques propres crédibles pour accélérer la transition énergétique verte du pays. Tel est l’objet de notre mémorandum d’aujourd’hui », a déclaré Antoine Sallé de Chou, Directeur de la BERD au Maroc, cité dans le communiqué.

Un protocole d’accord pour promouvoir les investissements verts au Maroc 1

De son côté, Harry Boyd-Carpenter, Directeur général de la BERD pour l’économie verte et le changement climatique, a indiqué que « la Banque est pleinement engagée à soutenir le développement des chaînes de valeur de l’hydrogène vert. En combinaison avec une électricité renouvelable compétitive, l’hydrogène vert est un ingrédient clé pour accélérer la décarbonation et a un fort potentiel en Afrique du Nord. Nous sommes très heureux de commencer notre coopération avec IRESEN aujourd’hui ».

Le Directeur Général de l’IRESEN, Badr Ikken a souligné, pour sa part, que l’Institut se réjouit de ce nouvel accord avec la BERD visant à soutenir l’accélération de la transition énergétique du Royaume, notant que l’accord scellé aujourd’hui est un gage de confiance dans le travail des équipes d’IRESEN, depuis 10 ans maintenant, dans l’accompagnement de la stratégie énergétique du Maroc, en matière de R&D, d’Innovations et de renforcement des capacités.

À LIRE  La Banque mondiale prévoit une reprise économique « progressive ET irrégulière » pour le Maroc

Par ailleurs, a-t-il ajouté, « ce partenariat prouve davantage que la décarbonation de nos économies passe également par le développement et l’adoption de solutions technologiques durables et adaptées à notre contexte. Ceci est l’objectif principal de cette alliance entre la BERD et IRESEN ».

Le Maroc est reconnu pour avoir une stratégie énergétique très ambitieuse (le pays s’est engagé à atteindre d’ici 2030 plus de 52% de la capacité de production d’électricité installée à partir de sources renouvelables) et est régulièrement pionnier de nouvelles technologies vertes, indique le communiqué.

Au Maroc, la BERD soutient la décarbonation du mix énergétique marocain ainsi que l’énergie verte et durable du pays à travers des financements directs et indirects et des initiatives de dialogue politique.

Avec-MAP