Environ 700 migrants ont tenté sans succès de franchir la haute clôture marquant la frontière entre l’enclave espagnole de Melilla et le Maroc, a indiqué vendredi un responsable espagnol, selon lequel ce nombre est sans précédent.

“Environ 700 personnes ont tenté de s’approcher du périmètre” de sécurité autour de la clôture en vue de la franchir, a dit à l’AFP un porte-parole de la préfecture de Melilla.

Aucun de ces migrants, tous originaires d’Afrique subsaharienne, n’a réussi à entrer dans l’enclave, a-t-il ajouté, précisant qu’ils avaient été tous repoussés par les forces de l’ordre marocaines.

Si des centaines de personnes ont déjà essayé de rentrer à Melilla par le passé, « nous n’avons jamais observé (un groupe de) 700 » personnes, a encore dit ce porte-parole.

Selon lui, la tentative de ce groupe était « très bien organisée, ils essayaient d’entrer à différents endroits du périmètre pour diviser les forces de sécurité qui essayaient de les empêcher » d’entrer, une approche « relativement nouvelle ».

La dernière entrée massive de migrants à Melilla a eu lieu fin juillet lorsque 238 migrants sont parvenus à franchir la clôture.

Situées dans le nord du Maroc, Melilla et Sebta sont les seules frontières terrestres de l’Union européenne avec l’Afrique et attirent nombre de migrants souhaitant rentrer en Europe pour fuir la pauvreté.

Les tentatives de passage des clôtures mesurant plusieurs mètres de haut de ces deux enclaves, qui entraînent parfois des morts, sont assez fréquentes.

Avec-AFP

À LIRE  Covid-19: 3.524 nouveaux cas en 24H et 79 décès