Erfoud: Le directeur général de l’ONEE (Office National de l’Electricité et de l’Eau potable), Abderrahim El Hafidi, a effectué une visite technique au site de la Centrale solaire photovoltaïque d’Erfoud.

Selon un communiqué de l’ONEE, cette initiative s’inscrit dans le cadre des visites de terrain effectuées par El Hafidi pour s’enquérir des vastes chantiers conduits par l’Office dans diverses régions du Royaume.

M. El Hafidi a relevé que la réalisation des centrales photovoltaïques d’Erfoud, Zagora et Missour a pour objet notamment d’éviter les chutes de tension estimées à 15 %, enregistrées dans les régions situées en bout de ligne.

Il a relevé que ces régions, qui souffrent de la contrainte de chute de la tension du réseau électrique, possèdent des potentialités considérables dans le domaine de l’énergie solaire, précisant que l’irradiation annuelle inclinée globale du site d’Erfoud par exemple est de 2.397 kWh/m2.

Grâce à leurs caractéristiques et leur progrès technologiques, ces stations photovoltaïques permettent aujourd’hui d’avoir une source de production renouvelable à un coût très compétitif inférieur à 30 cDH/kWh, alors qu’il était de l’ordre de 3,50 DH/kWh en 2009, a poursuivi M. El Hafidi.

M. El Hafidi a indiqué, par ailleurs, que la visite technique qu’il a effectuée au site de la Centrale solaire photovoltaïque d’Erfoud a pour objet de s’enquérir de l’achèvement des travaux de ce projet important, ainsi que des résultats des essais techniques de sa mise en service et exploitation.

La réalisation de cet ambitieux projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des Hautes Directives du Souverain, visant à donner au Maroc une place de leader mondial dans le domaine des énergies renouvelables et consacrer son rôle pionnier dans ce domaine d’avenir.

À LIRE  Covid-19: 104 nouveaux cas, 3 décès et 9.216.223 personnes vaccinées au Maroc

Pour rappel, la Centrale solaire photovoltaïque d’Erfoud dont le coût global est d’environ 379 millions de dirhams, est financée par la Banque mondiale et le Fond de technologie propre. Quant au coût global du Complexe Solaire Photovoltaïque Noor Tafilat, il est de 1.050 millions de dirhams.

Le productible moyen annuel d’environ 72 GWh permettra l’alimentation d’environ 34.000 foyers ainsi que le renforcement de la qualité des services (résolution des problèmes de chutes de tension et de ses conséquences économiques) et, par conséquent, l’amélioration des conditions de vie de la population et le développement économique et social de la région.

Tous les essais réalisés ont été couronnés de succès, a-t-il relevé, ajoutant qu’il a été procédé, ce jour même, au lancement de la deuxième phase de ces tests qui portent, entre autres, sur l’évaluation des performances de cette centrale solaire et de sa production et qui seront effectués lors de l’exploitation.

Il a rappelé que la centrale photovoltaïque d’Erfoud est l’une des 3 centrales en bout de ligne qui composent le Complexe solaire photovoltaïque « Noor Tafilalet » de 120 MW.