La France a modifié, vendredi, son classement sanitaire des zones de circulation de l’infection du virus SARS-CoV-2. Dans un arrêté publié le 8 octobre, son ministre des solidarités et de la santé modifie ainsi la décision prise en août dernier, qui met le Maroc sur la liste rouge. Ainsi, à partir du 11 octobre 2021 à minuit, le Maroc est reclassé sur la liste orange, avec l’Algérie et la Tunisie.

L’Afrique du Sud, la Colombie et l’Ukraine intègrent aussi cette même liste, selon la décision publiée au bulletin officiel.

« Quelle que soit leur situation vaccinale, tous les voyageurs en provenance d’un pays de la zone orange doivent présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière un test PCR négatif datant de moins de 72 heures avant le départ (départ du premier vol en cas de voyage avec correspondance) ou un test antigénique négatif de moins de 48 heures avant le départ (départ du premier vol en cas de voyage avec correspondance) », expliquait l’ambassade de France au Maroc dans une note publiée en juin dernier, précisant que seuls les enfants de moins de onze ans sont dispensés de test.

Concernant les personnes vaccinées par Sinopharm, elles sont dans l’obligation de présenter un test PCR à l’embarquement et un autre à l’arrivée, tout se mettant en quarantaine avec un test PCR à l’issue de la période d’isolement. Pour éviter ces restrictions, les autorités française proposent une dose supplémentaire d’un vaccin reconnu par la France tel que Pfizer, Moderna, Jenssen ou Atrazeneca.

À LIRE  Covid-19 : RAM offre une couverture internationale jusqu'à 150.000 €

Selon le pays d’origine, les passagers pourraient être soumis à un contrôle à l’arrivée, indique le ministère français de la Santé, soulignant qu’afin de faciliter les démarches administratives, ces voyageurs tenu de remplir le formulaire disponible à l’adresse suivante : https://passager.serveureos.org.