Le Maroc siégera au comité des Nations Unies contre la torture. Le candidat du Royaume, Abderrazak Rouwane, a été élu à l’un des cinq sièges vacants du Comité pour la période 2022-2025, a annoncé lundi le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Étranger.

En lice avec 11 candidats pour 5 sièges à pourvoir au sein du CAT, le Maroc a pu recueillir 93 voix et ce, “grâce à une importante mobilisation de l’ensemble de l’appareil diplomatique”, a souligné le ministère dans un communiqué, ajoutant que l’expert marocain siégera ainsi pour un mandat de 4 ans.

Le Maroc élu au Comité des Nations Unies contre la Torture 1

Rouwane est SG de la Délégation interministérielle aux droits de l’Homme (DIDH). Ce lauréat de l’Université d’Essex (Grande Bretagne), a été chef du département de la protection et du soutien aux victimes des violations, ensuite chef du département de la coopération et des relations extérieures au sein du Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH). Il a par ailleurs assuré la responsabilité au département de la réparation à l’Instance Equité et réconciliation (IER) et a été membre du comité de rédaction de son rapport final.

Le Maroc s’est engagé depuis longtemps dans le renforcement et la promotion des droits de l’Homme, sous l’impulsion du Roi, en entamant un long processus visant la mise à jour de son arsenal juridique ainsi que la création d’institutions nationales œuvrant pour la protection des droits et la prévention contre toute forme de torture ou traitement inhumains.

Abderrazak Rouwane a occupé durant sa carrière le poste de secrétaire général de la délégation interministérielle aux droits de l’Homme et il a été élu, le 28 novembre 2020 à Niamey, membre de la Commission permanente indépendante des droits de l’Homme de l’Organisation de la coopération islamique

À LIRE  Air Arabia Maroc: 3 nouvelles routes vers Malaga, Rennes et Guelmim