Les autorités locales et les services de sécurité de la province de Tarfaya ont mis en échec, de vendredi à dimanche, quatre tentatives d’immigration clandestine vers les Iles Canaries, des opérations ayant permis d’interpeller 43 personnes.

Vendredi dernier, six Marocains candidats à l’immigration clandestine ont été arrêtés par les services sécuritaires qui ont également saisi un canot pneumatique bimoteur. Le lendemain, 12 personnes qui s’apprêtaient à prendre le large vers les îles Canaries ont été appréhendées dans la commune d’Akhfenir. Cette opération s’est soldée par l’arrestation de deux organisateurs s’activant dans le cadre d’un réseau criminel spécialisé dans la traite des êtres humains et « toutes sortes de trafic par les voies maritimes », expliquent les services sécuritaires.

Lors des perquisitions menées, une voiture utilisée pour le transport des candidats à l’immigration clandestine a été saisie, en plus de 20 téléphones portables. La perquisition au domicile des organisateurs de cette tentative a aussi permis de saisir 300 grammes de chira et 1,5 kilogramme de résine de cannabis. Le même jour, les services sécuritaires ont également interpellé, dans la commune de Daoura,

10 personnes qui s’apprêtaient à immigrer clandestinement. Dimanche, 13 candidats à l’immigration clandestine ont été par ailleurs arrêtés lors d’une opération qui s’est soldée par la saisie d’un canot pneumatique et de deux moteurs au large de la même localité.

Les services de sécurité ont intensifié ces derniers mois les opérations de contrôle des tentatives d’émigration irrégulière dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra ayant permis l’interpellation de plusieurs candidats et le sauvetage d’embarcations à la dérive.

À LIRE  Le Maroc est la meilleure destination dans le monde après la pandémie selon Travel Daily News

Ces opérations s’inscrivent dans le cadre de la lutte menée par les différents services de sécurité et les autorités locales contre les réseaux d’émigration clandestine et de traite des êtres humains.