Des gardes-côtes de la Marine Royale, en collaboration avec les stations radars et les postes de surveillance maritimes, implantés sur le littoral, ont porté assistance durant la période allant du 16 au 18 octobre, à 310 candidats à la migration irrégulière, en majorité des Subsahariens, dont 23 femmes et 9 mineurs, apprend-on de source militaire.

Les migrants secourus, qui étaient à bord d’embarcations pneumatiques de fortune, de kayaks et de jet-skis, ont été pris en charge par les unités combattantes de la Marine Royale où ils ont reçu les premiers soins avant d’être ramenés sains et saufs aux différents ports du Royaume et remis à la Gendarmerie royale pour les procédures d’usage, précise-t-on de même source.

Ils ont par la suite été remis à la Gendarmerie royale pour les procédures d’usage, précise-t-on de même source.

Avec-MAP

À LIRE  La reconnaissance de la marocanité du Sahara est un “développement naturel” de la position des administrations US