La Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a déféré, dimanche, devant le parquet à Fès onze individus âgés entre 29 et 45 ans, en majorité aux antécédents judiciaires dans des affaires de vols et crimes à l’aide d’armes blanches, pour leurs liens présumés avec un réseau criminel s’activant dans le trafic de drogues, la menace, l’extorsion et l’atteinte aux biens publics et privés.

D’après les services sécuritaires, les membres de ce réseau criminel, interpellés en concertation avec les services de la DGST, s’adonnaient à l’extorsion des commerçants, en plus du trafic de drogue, l’occupation du domaine public et l’exploitation illégale et par la force d’immobiliers d’autrui. Les perquisitions menées dans le cadre de cette affaire ont ainsi permis la saisie en possession des suspects, à Fès et dans sa périphérie, de quantités de chira, de cocaïne et de psychotropes, ainsi que des armes blanches, un bâton, un véhicule 4×4 utilitaire et des sommes d’argent en devises nationale et étrangère soupçonnées provenir de leurs activités criminelles, indiquent les services sécuritaires.

Les prévenus ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent en vue d’élucider les tenants et aboutissants de cette affaire et de définir les ramifications éventuelles de cette activité criminelle, avant d’être déférés devant la justice, ajoute la DGSN.

Le démantèlement de ce réseau criminel intervient dans le cadre des opérations continues menées à Fès pour lutter contre le crime organisé dans la ville, et qui ont permis l’interpellation d’un total de 152 individus impliqués dans des affaires de trafic de drogue, enlèvement, extorsion et vol avec violence et qui ont tous été déférés devant la justice, conclut le communiqué.

À LIRE  Le Suriname OUVRIRA une ambassade à Rabat et d’un consulat à Dakhla

Avec-MAP-