David Govrin, ambassadeur d’Israël au Maroc a fait part du soutien de son pays aux « négociations directes » entre les parties au conflit du Sahara.

Dans une interview accordée à l’agence de presse espagnole EFE, David Govrin, a souligné l’importance de trouver «une solution pacifique» au confit du Sahara, comme pour tout autre conflit.

Selon le représentant de la diplomatie israélienne, la seule voie pour parvenir à un accord demeure le dialogue direct entre toutes les parties. Solution également plaidée par le royaume qui exige la présence de l’Algérie autour de la table des négociations. Toutefois, Alger persiste dans son refus et a annoncé vendredi dernier qu’elle ne prendra pas part aux tables rondes préconisées par le Conseil de sécurité de l’ONU, qui devait en principe impliquer le Maroc et les séparatistes du Front Polisario, ainsi que l’Algérie et la Mauritanie, en tant qu’observateurs.

David Govrin est également revenu sur les retombées de la normalisation des relations entre le Maroc et son pays. Il a mis en avant deux actions phares : l’inauguration de vols directs entre Israël et le royaume en août dernier et l’accord signé entre la société israélienne ICL et l’Office chérifien des phosphates (OCP).

À LIRE  DTFE: les arrivées de touristes en repli de 78,5% à fin 2020