Les garde-côtes marocains ont porté assistance depuis vendredi à quelque 330 migrants «en difficultés à bord de différentes embarcations de fortune» dans l’Atlantique et en Méditerranée.

Parmi les 331 « harragas » (migrants) secourus, figurent 248 personnes originaires d’Afrique subsaharienne, 80 ressortissants marocains, deux « Asiatiques » et un Soudanais, détaille la même source.

Les passagers « ont reçu les premiers soins à bord des unités de la marine royale avant d’être acheminés aux ports les plus proches, puis remis aux éléments de la gendarmerie pour les procédures administratives d’usage », ajoute la source, sans autre précision.

Les départs des côtes marocaines vers l’Europe se sont récemment multipliés, via des routes maritimes dans l’Atlantique ou en Méditerranée, malgré le renforcement des contrôles.

Au moins quatre migrants marocains qui s’efforçaient de rejoindre l’Europe, dont deux jeunes femmes, ont péri en mer la semaine dernière près de Rabat, selon les autorités locales.

À LIRE  Le Maroc organise pour la première fois un sommet diplomatique au Sahara