Le séparatiste Fayçal Al Bahloul, a été soumis à un interrogatoire de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ), après son extradition par l’Espagne.

Les autorités espagnoles ont remis à leurs homologues marocaines un extrémiste notoire proche du Polisario. Il s’agit de Fayçal El Belloul, dont la déposition a été recueillie par la Brigade nationale de police judiciaire (BNPJ) ces dernières heures. La justice espagnole a décidé, le 4 avril, de l’extrader vers le Maroc. «D’après des éléments recueillis, cet individu légitimait le recours au terrorisme armé, la mort en martyr, la commission d’actes de terrorisme et le recours à la violence, la haine et la discrimination», rapportent des sources espagnoles.

Boukhnouna a été arrêté à Bilbao le 30 mars dernier, suite à ses vidéos dans lesquelles il faisait l’apologie du terrorisme. Cet étrange personnage y appelait à décapiter les Marocains, les empoisonner et à mettre en cendre les villes du marocaines situées dans les provinces du Sud. Compte tenu de la gravité de ses propos envers les citoyens marocains et les institutions du Royaume, les autorités espagnoles ont enclenché une opération policière qui a conduit à son interpellation,

Cet extrémiste pro-Polisario «diffusait des vidéos dans lesquelles il haranguait et justifiait la perpétration d’actions terroristes, principalement contre tous les sahraouis pro-marocains. La gravité des publications, ainsi que la capacité d’influencer sa communauté d’adeptes, ont déterminé son arrestation immédiate. Au cours de l’opération, la police espagnole a saisi de nombreuses preuves, dont des moyens électroniques, des terminaux téléphoniques et de la documentation».

À LIRE  Maroc/Ramadan: offre suffisante en produits alimentaires à des prix stables