Le père Jean-Pierre Schumacher, dernier moine survivant du massacre du monastère trappiste algérien de Tibhirine en 1996, est décédé dimanche 21 novembre dans la sérénité au monastère Notre-Dame de l’Atlas, à Midelt», a annoncé l’Eglise chrétienne du Maroc. Il sera inhumé au Maroc le mardi 23 novembre.

Décès du dernier moine survivant du massacre de Tibhirine au Maroc 1

Quatre ans après la tuerie du monastère de Tibhirine , le père Jean-Pierre Schumacher s’était installé au Maroc où il était devenu le prieur d’une communauté de moins trappistes de l’Ordre cistercien dans l’Atlas marocain.

En 1996, sept moins du monastère de Tibhirine avaient été enlevés. Leurs têtes décapitées avaient été retrouvées sur une route, deux mois après leur enlèvement. Un communiqué du Groupe islamique armé (GIA) avait annoncé leur assassinat, en pleine guerre civile en Algérie. Vingt-cinq après le massacre, les circonstances du massacre de Tibhirine n’ont toujours pas été élucidées. Une enquête de la justice française avait pointé le rôle trouble des services secrets algériens.

Décès du dernier moine survivant du massacre de Tibhirine au Maroc 2

Les circonstances de ce massacre n’ont toujours pas été élucidées. Seules leurs têtes décapitées avaient été retrouvées sur une route, deux mois après l’enlèvement.

Les moins de Tibhirine ont été béatifiés par le pape François en 2018.

Décès du dernier moine survivant du massacre de Tibhirine au Maroc 3
À LIRE  Arganier: Un événement de haut niveau à l'onu