L’acteur Brahim Bouhlel, emprisonné au Maroc pour une peine de huit mois, est sorti de prison.

C’est la fin d’un long calvaire pour Brahim Bouhlel : l’acteur de la série Validé, incarcéré à Marrakech, et selon Le Parisien, Brahim Bouhlel est sorti de la prison locale d’Oudaya à Marrakech, hier, dimanche 5 décembre 2021. L’humoriste avait été condamné en avril dernier à huit mois de prison ferme pour enregistrement et diffusion de photos et vidéos pour des personnes sans leur accord préalable et diffamation contre elles ainsi que contre des mineurs. Plusieurs demandes de grâce royale avaient été formulées par l’avocat du détenu, mais en vain.

Le cauchemar est enfin fini pour Brahim Bouhlel sorti de prison dimanche, retrouvant enfin les joies de la liberté, après des propos controversés qui lui ont valu un séjour « traumatisant » en prison, selon les dires de son avocat.

En effet, c’est une affaire qui avait fait couler beaucoup d’encre dans le Royaume. Brahim Bouhlel avait ébranlé l’opinion publique après ses vidéos insultantes sur les Marocains lors de son séjour à Marrakech.

Une blague de mauvais goût qui lui a coûté très cher, puisque le 21 avril dernier, il avait été condamné à 8 mois de prison dans la ville ocre. Malgré les appels et demandes de grâce qui avait été rejetées, l’humoriste âgé de 26 ans a finalement purgé toute sa peine.

Son ami Sammy Tami, qui avait lui aussi participé à la vidéo, a écopé d’une peine d’un an de prison, et devra donc rester quatre mois supplémentaires derrière les barreaux.

À LIRE  Agadir: mise en échec d’une tentative de trafic de plus 600kg de drogues

L’affaire a démarré après la publication d’une vidéo par Brahim Bouhlel, à Marrakech, où il a tenu des propos particulièrement virulents envers les Marocains, en insultant notamment les femmes et les enfants.

« La dernière personne qui m’a mal parlé au Maroc, j’ai sorti une liasse et l’ai baffé en dirhams » a lancé Brahim Bouhlel sur ses stories Instagram qui poursuit : « Ce que j’aime bien, ici, c’est toutes les p… que je paie 100 dirhams », continue-t-il, avant de s’en prendre à des enfants qu’il croise, en les traitent de « fils de p… ».

La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux et suscité l’indignation des Marocains, qui aimaient plutôt bien le jeune acteur algérien de la série à succès « Validé “.

Malgré avoir présenté ses excuses, Bouhlel n’a pas échappé à la justice marocaine qui a décidé de le condamner par la suite. Selon Le Parisien, le comédien devrait pouvoir regagner rapidement la France.