A quelques semaines des vacances de fin d’année, le PDG d’une entreprise américaine de prêts hypothécaires vient de limoger plus de 900 de ses employés lors d’une réunion sur la plateforme Zoom, évoquant un manque d’efficacité et une performance au-dessous des attentes.

Il n’aura fallu que trois minutes pour que le fondateur d’une entreprise du monde de la technologie annonce à une grande partie des membres de son équipe qu’ils étaient tous virés. Sur le champ.

Le PDG d’une société de crédit hypothécaire, Vishal Garg, a annoncé qu’il devait licencier environ 9% de ses effectifs, lors d’un webinaire Zoom, informant brusquement les plus de 900 employés connectés à distance qu’ils seraient remerciés juste avant les vacances:

«Si vous êtes sur cet appel, vous faites partie du groupe de malchanceux qui est licencié. Votre emploi ici prend fin avec effet immédiat.»

Comme le rapporte CNN, le patron de Better.com a ensuite ajouté que les personnes licenciées pouvaient s’attendre à recevoir un courriel du service des ressources humaines, qui détaillera les avantages et les indemnités de départ.

Les raisons du licenciement

Le fondateur de l’entreprise américaine a invoqué l’efficacité du marché, les performances et la productivité pour justifier ces licenciements. Cependant, le magazine économique Fortune a ensuite rapporté que Vishal Garg a accusé les 900 employés en question de «voler» leurs collègues et leurs clients, tout en manquant de productivité et en ne travaillant que deux heures par jour.

Un patron déjà controversé

Le PDG a déjà été impliqué dans des controverses, comme le prouve un courriel qu’il a envoyé à certains membres de son personnel, et que le magazine Forbes a réussi à obtenir, notamment l’extrait suivant:

«Vous êtes trop lents. Vous êtes une bande d’écervelés… alors arrêtez ça. Arrêtez. Arrêtez tout ça tout de suite. Vous me faites honte.»

À LIRE  le Roi félicite le Serviteur des Lieux saints après sa sortie de l'hôpital