Imane, une jeune Marocaine qui souffrait de la tétralogie de Fallot, avait été opérée en 2006 dans un hôpital de Valence grâce à l’ONG ADRA. Elle n’avait que deux ans et demi. Aujourd’hui, dix-sept ans plus tard, elle rencontre ceux qui lui ont sauvé la vie.

Son cœur avait quatre anomalies congénitales et son espérance de vie était inférieure à 10 ans. Sa famille n’ayant pas les moyens de la faire opérer, l’association a lancé les démarches pour lui faire subir une intervention chirurgicale à Valence.

« En 2006, grâce à la Generalitat Valenciana, à l’Hôpital la Fe et plus particulièrement à l’unité de chirurgie cardiaque pédiatrique et de chirurgie cardiovasculaire, Imane a subi une intervention chirurgicale, et ce fut un succès. Ils ont donné une nouvelle vie », a déclaré Peregrín Asensi à Levante-EMV. Avec le soutien du Centre islamique de Valence et d’ADRA Morvedre, Imane et sa mère « ont bénéficié de l’affection nécessaire » pendant leur séjour d’un mois et demi, a-t-il ajouté.

Ils ont donné une nouvelle vie », a déclaré Peregrín Asensi à Levante-EMV. Avec le soutien du Centre islamique de Valence et d’ADRA Morvedre, Imane et sa mère « ont bénéficié de l’affection nécessaire » pendant leur séjour d’un mois et demi, a-t-il ajouté.

Aujourd’hui âgée de 18 ans, la jeune femme s’est rendue récemment à Sagunto pour assister aux festivités du 25ᵉ anniversaire d’ADRA Morvedre. Elle a profité pour faire un bilan de santé à l’hôpital de Valence. Le constat du Dr Javier Chorro qui l’a examiné est rassurant : la santé coronarienne d’Imane « est très bonne ». « Nous sommes très heureux parce que son cœur est en pleine forme », s’est-il réjoui.

À LIRE  Le Maroc annonce de nouvelles conditions d’entrée sur son territoire