Une opération conjointe entre la DGSN, la DGST et la Gendarmerie royale a permis d’interpeller des dizaines de personnes suspectées de terrorisme dans plusieurs villes du Royaume: Oujda, Berkane, Tiznit, Azilal, Tétouan et Casablanca.

Selon les autorités, la série de perquisitions effectuées par les services de sécurité a permis la saisie de plusieurs fusils, d’armes blanches, des produits de propagande de Daech et de la documentation relative à la confection d’explosifs, ainsi que du poison.

À LIRE  Le ministère de la Santé dément avoir reçu une recommandation pour la réouverture des frontières