C’est un projet que mène actuellement Israël qui souhaite développer un centre dédié à l’agriculture du désert. Ce projet qui verra la participation active du Maroc devrait être réalisé à Neguev, une région désertique du sud Israël.

Lors d’une rencontre à Washington, le ministre de l’agriculture israélien Oded Forer, a échangé avec Juergen Voegele, le vice-président de la Banque mondiale pour le développement durable, sur la mise en œuvre de ce projet pour son pays.

L’échange a conduit à la promesse d’établir une sorte de centre international pour la création et la diffusion de connaissances dans le domaine de l’agriculture en zone désertique. Plusieurs pays devraient se joindre au projet comme le Maroc mais aussi l’Egypte ou la Jordanie.

Rappelons que la région du Neguev est connue en Israël pour être une vraie oasis agricole au milieu du désert et que l’agriculture dans cette région connue pour son climat désertique y est depuis plusieurs années abondante.

Ce projet de centre international devrait donc permettre à de nombreux pays de bénéficier des meilleurs pratiques agricoles dans la région.

À LIRE  HCP: L’inflation augmente en 2020