Le cabinet de renommée internationale vient de consacrer tout un rapport à la reprise économique au Royaume. «Ce rapport intitulé Morocco «Economic Recovery Report», contient une étude de cas sur «Morocco Now», la nouvelle marque économique lancée par l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations», apprend-on auprès d’OGB.

Alors que le Maroc a été fortement impacté par la pandémie, le Royaume renoue rapidement avec la croissance. Le gouvernement a pris des mesures importantes et nécessaires pour sortir le pays de la crise, et le secteur privé joue aussi un rôle capital, particulièrement en attirant les investissements directs étrangers. Les opportunités présentes dans les secteurs clés de l’économie occupent une place de choix dans ce nouveau rapport, à savoir l’agro-industriel, le secteur pharmaceutique, l’aéronautique et l’automobile ainsi qu’aux nouvelles technologies et à l’offshoring.

Grâce à la stratégie de digitalisation menée par le Royaume ces dernières années et à l’accélération de la transformation numérique observée en réponse à la crise du Covid-19, ces secteurs offrent de solides perspectives de croissance. Le rapport examine la stratégie marocaine d’adoption des principes environnementaux, sociaux et de gouvernance, des critères essentiels pour un pays désireux d’asseoir sa position en tant qu’acteur clé des énergies renouvelables en Afrique.

Selon les conclusions du rapport, «le Maroc a fait preuve d’agilité et de réactivité dès le début de la pandémie de Covid-19 avec le déploiement des mesures telles que le soutien financier aux personnes touchées». Le rapport cite également «le plan de relance économique, d’une valeur de 11% du PIB, qui vise notamment à atteindre la couverture sociale universelle et réforme en profondeur le secteur public».

À LIRE  Covid-19: la BAD S'inquiète sur les perspectives écomiques en Afrique 2020

Enfin, le rapport examine la stratégie marocaine d’adoption des critères environmentaux, sociaux et de gouvernance, des critères essentiels pour un pays désireux d’asseoir sa position en tant qu’acteur clé des énergies renouvelables en Afrique.

La Directrice Générale d’OBG pour l’Afrique, Karine Loehman, se réjouie de la parution de ce nouveau rapport en collaboration avec l’AMDIE. « Le Maroc a su tirer les leçons de la pandémie, les intégrant à son nouveau modèle de développement dévoilé au printemps, dans lequel le renforcement du capital humain et la création d’emploi vont de pair avec la modernisation et la diversification de l’économie. Son dynamisme n’est plus à prouver et de nouvelles opportunités d’investissement se dessinent dans de nombreux secteurs, » a-t-elle déclaré.