La Commission pour la prévention du crime et de la justice pénal (CPCJP) e a élu, vendredi à Vienne, le Maroc comme vice président de sa 31ème session dont les travaux se tiendront du 16 au 20 mai 2022 dans la capitale autrichienne.

Le Maroc a été élu au poste de Premier vice-président au nom du groupe africain en la personne de Azzeddine Farhane, ambassadeur représentant permanent du Royaume à Vienne.

La présidence est revenue à l’ambassadeur représentant permanent du Japon Takeshi Hikihara au nom du Groupe des États Asie pacifique, alors que la vice-présidence pour le groupe Amérique latine est revenue à Laura Faxas, ambassadeur représentante permanente de la République dominicaine.

La Commission pour la prévention du crime et la justice pénale est l’organe central chargé du traitement des questions de criminalité au sein du système des Nations Unies. Elle se présente comme un forum où sont échangées expertise, expériences et informations sur des sujets divers tels que la justice pénale, la protection des victimes, la criminalité organisée et les marchés illégaux qui lui sont liés.

Au cours de ce rendez-vous annuel, les délégués se rencontrent pour évaluer les progrès réalisés, élaborer des stratégies nationales et internationales et établir des priorités pour lutter contre la criminalité.

La CPCJP élabore les politiques en matière de criminalité par le biais de résolutions et de décisions, des normes et des standards, ainsi que des discussions thématiques et des groupes d’experts.

Présidée par un Bureau comprenant un membre par groupe régional, elle compte 40 États membres élus par le Conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC).

À LIRE  Décès de l’ancien Premier ministre, Abderrahmane El Youssoufi