Le Maroc figure parmi les pays pionniers en matière de renforcement du dialogue inter-méditerranéen grâce à ses différentes initiatives courageuses visant la promotion de la paix et des échanges commerciaux dans la région, a affirmé l’ambassadeur du Royaume en Italie, Youssef Balla.

« L’Europe et les pays du sud de la Méditerranée ont de puissants intérêts stratégiques communs et sont dans l’obligation de définir une stratégie de développement durable et de se donner les moyens politiques de la réaliser et de fixer des objectifs pragmatiques« , a déclaré le diplomate marocain lors d’une rencontre sur les perspectives de développement de la Méditerranée, tenue samedi à Rome.

A cette occasion, M. Balla a souligné que « la méditerranée a besoin d´une forte impulsion politique pour répondre aux défis politiques et stratégiques auxquels font face les pays de la région« , notant que plusieurs voies sont envisageables pour réduire l’écart entre la rive nord et la rive sud et garantir un développement durable harmonieux.

Le Maroc, un pays pionnier en matière de renforcement du dialogue inter-méditerranéen 1
Youssef Balla, l’ambassadeur du Royaume en Italie

L’ambassadeur a évoqué, dans ce sens, l’accord d’Association Maroc-UE datant de 1996, qui a contribué au renforcement du dialogue politique, à la promotion de la libre circulation des marchandises et au raffermissement de la coopération aux niveaux économique, social et culturel.

« Ce partenariat exemplaire continue de réaliser ses objectifs en dépit des contraintes politiques et économiques« , a-t-il assuré, ajoutant que le Royaume aspire à jouer un rôle de hub régional entre l’Europe et l’Afrique.

S’agissant de la sécurité de la région, selon l’ambassadeur, « le Maroc, pays en tant que pourvoyeur de paix et de stabilité et modèle régional en matière de sécurité se positionne en un acteur important et pleinement engagé dans la coopération euro-méditerranéenne en matière de lutte contre le terrorisme« .

À LIRE  UN HÔTEL VOLANT propulsé par le nucléaire peut rester dans les airs pendant des années

Le Royaume s’est distingué également sur le plan régional et mondial par sa politique migratoire grâce à la Vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI, a souligné M. Balla, rappelant la politique nationale d’immigration et d’asile qui vise à protéger les droits et libertés des migrants, et ce à travers une approche humaniste, cohérente et globale.

Concernant la question environnementale, le Maroc a été classé premier en Afrique et cinquième au niveau mondial par l’indice de performance du changement climatique grâce à son engagement irréversible dans la lutte contre les changements climatiques, a affirmé l’ambassadeur.

« En cette période claire obscure, entre une pandémie toujours présente et une reprise économique qui accouche d’espoirs prudents, il faut agir afin de rattraper les erreurs et créer les conditions d’une croissance pérenne mutuellement bénéfique, à même de réduire les fractures« , a plaidé l’ambassadeur, notant que cette action commune devrait concerner, dans un premier temps, la recherche d’une « issue collective » à plusieurs problématiques, notamment la vaccination, la mobilité et les transformations écologique et numérique.

Avec-MAP-