L’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) et différentes structures privées viennent de signer 8 conventions de partenariats, qui permettront l’insertion professionnelle de 6000 personnes, ainsi que l’encadrement de 1200 porteurs de projets par des entreprises pour créer et développer leurs projets et leur octroyer, à chaque fois que possible des commandes.

Les entreprises concernées par ces signatures sont la Fédération marocaine de l’externalisation des services, la FENAGRI, Peugeot Citroën automobiles Maroc, Sumitomo Electric Group, Managem, Akwa, Ecart Services Morocco (jumia.ma), LYDEC et la Fondation marocaine de l’éducation pour l’emploi.

L’annonce a été faite ce 15 décembre, en marge du séminaire organisé par l’ANAPEC sous le thème « Partenariat public-privé: au service de l’emploi pour relever les défis et accompagner les ambitions du nouveau modèle de développement ».

Cette journée a été marquée par l’organisation de trois tables rondes thématiques, plusieurs sujets d’actualité ont été débattus, à savoir l’anticipation des besoins du marché de l’emploi, les mesures et les dispositifs de promotion de l’emploi et l’importance du partenariat public-société civile pour l’inclusion économique et l’amélioration de l’employabilité.

Avec ces conventions, le ministre de l’Inclusion Économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri inaugure une nouvelle génération de partenariats entre le public et le privé.

À LIRE  Agriculture: Akhannouch veut renforcer le coopératives agricoles nouvelle génération