L’Algérie a été sacrée championne arabe après sa victoire face à la Tunisie (2-0, a.p.), samedi au stade Al Bayt à Al Khor, en finale de la Coupe arabe des nations.

Les deux sélections n’ont pas pu se départager au terme du temps réglementaire (0-0).

Les Fennecs ont ouvert la marque à la 99è minute grâce à Amir Sayoud, avant que Yacine Brahimi ne corse l’addition (120+5è). L’Algérie succède ainsi au palmarès de cette compétition au Maroc, vainqueur en 2012.

En match pour la troisième place, le Qatar a remporté le bronze en s’imposant face à l’Egypte aux tirs au but (5-4).

Après un match qui s’est soldé par un nul blanc au terme du temps réglementaire et des prolongations, les deux équipes ont eu recours aux tirs au but pour se départager, un exercice qui a tourné à la faveur du Qatar, pays hôte de cette 10è édition de la Coupe arabe.

À LIRE  Le patrimoine préhistorique marocain à l’honneur à l’UNESCO