Un mois et demi après son extradition d’Espagne, le tribunal correctionnel de première instance de Aïn Sebaâ à Casablanca a condamné hier le séparatiste Fayçal al-Bahloul, alias «Boukhnouna», à deux ans de prison ferme et 1.000 dirhams d’amende.

Arrêté à Bilbao le 30 mars 2021, Fayçal al-Bahloul, alias «Boukhnouna» a été refoulé vers le Maroc le 16 novembre.

Visé par deux mandats d’arrêt émis par la justice marocaine, le séparatiste Fayçal al-Bahloul, a finalement été expulsé par les autorités espagnoles vers le Maroc, le 16 novembre. Ce vendredi 24 décembre, le tribunal correctionnel d’Ain Sebaa l’a condamné à deux ans de prison et 1 000 dirhams d’amende.

Le séparatiste Fayçal al-Bahloul était poursuivi notamment pour «incitation d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat, incitation directe et publique à commettre des crimes contre des personnes dépositaires de l’autorité publique, menaces de mort et d’enlèvement, incitation contre l’intégrité territoriale du royaume, incitation à troubler l’ordre public et insulte et diffamation dirigées contre des institutions constitutionnelles».

À LIRE  Les Lions de l’Atlas seront présents dans le jeu vidéo FIFA 23