La société Chariot annonce, dans un communiqué, «une découverte importante de gaz» qui vient s’ajouter au premier puits Anchois-1. La plateforme Stena Don avait commencé le forage d’un deuxième puits, Anchois-2, dans un objectif de confirmation et d’évaluation du potentiel existant.

L’interprétation préliminaire des données de forage confirme la présence d’accumulations importantes de gaz dans les objectifs d’évaluation et d’exploration du puits Anchois-2, indique la compagnie britannique dans un communiqué ce lundi 10 janvier 2022. «Cette découverte dépasse largement nos attentes», affirme le PDG de la compagnie.

«Je suis ravi de vous annoncer que Chariot, en plus de mener avec succès une opération de puits d’évaluation, a fait une importante découverte de gaz au puits Anchois-2 qui dépasse largement nos attentes. Nous continuons à mener des analyses plus approfondies des données recueillies à partir du puits. Nous croyons déjà que le résultat sera exceptionnel pour l’entreprise», a déclaré Adonis Pouroulis, PDG par intérim de Chariot, cité par le communiqué.

La plateforme de forage « Stena Don » est arrivée sur site, au niveau du permis « Lixus », au large de Larache, pour réaliser des opérations de forage sur le projet du développement du gaz d’Anchois. Il s’agit d’opérations de forage du puits d’appréciation et d’exploration de gaz Anchois-2 ainsi que de réentrée dans le puits Anchois-1 précédemment foré. La fin des travaux est estimée à fin janvier.

Chariot compte désormais mener une analyse plus approfondie de ces résultats, pour bien comprendre leurs implications sur notamment les ressources gazières dans le champ élargi d’Anchois, et ainsi déterminer avec précision l’ampleur du développement gazier potentiel.

À LIRE  LE NOUVEAU CENTRE COMMERCIAL ARRIBAT CENTRE OUVRE ENFIN SES PORTES

La plate-forme Stena Don se déplacera ensuite vers le puits de découverte de gaz Anchois-1 pour effectuer des opérations de rentrée dans le but d’évaluer l’intégrité du puits foré précédemment et, en cas de succès, de fournir un futur puits de production, affirme Chariot.