L’économie marocaine devrait connaître une croissance de 3,2% en 2022, selon les prévisions de la Banque mondiale publiées mardi.

Dans une mise à jour de ses « Perspectives économiques mondiales », l’institution financière internationale indique que le taux de croissance de l’économie du Maroc atteindra 3,2% cette année en raison du ralentissement de la production agricole. Pour 2021, le PIB du Royaume avait augmenté de 5,3%, après une contraction de -6,3% en 2020, rappelle la même source.

La région du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA) a connu une « vigoureuse reprise » économique au deuxième semestre de 2021 et la production est remontée à son niveau pré-COVID dans plusieurs pays, affirme l’institution de Bretton Woods, notant que les performances économiques ont été inégaux dans la région, selon la gravité et les effets de la pandémie.

“Les nouvelles flambées de COVID-19, l’agitation sociale, le niveau élevé de la dette dans certains pays et les conflits pourraient freiner l’activité économique dans la région MENA”, a néanmoins souligné la Banque mondiale. Avec moins des deux cinquièmes de la population entièrement vaccinée dans la région (et principalement concentrée dans les pays à revenu élevé), les perturbations économiques liées à la pandémie demeurent un “risque majeur”, ajoute-t-on. De même, les fluctuations des prix pétroliers pourraient affaiblir l’activité dans la région, faisant des perdants et des gagnants chez les importateurs et les exportateurs de pétrole, selon le cas.

Au Maroc, l’économie devrait croître de 3,2% en 2022, un rythme plus lent que prévu en juin 2021, alors que la production agricole ralentit.

À LIRE  Covid-19: vers une 3e prolongation du confinement ?

Au Maroc, l’économie devrait croître de 3,2% en 2022, un rythme plus lent que prévu en juin 2021, alors que la production agricole ralentit.