Exorcisme: Un habitant d’Inezgane croyait sa femme possédée. Il la violente afin de «chasser le démon» avant de la conduire à l’hôpital dans un état critique. Elle décède sur place, l’homme est aussitôt placé en détention.

L’homme croyait que sa femme était « sous l’emprise du diable ». Cet habitant d’Inezgane, père de cinq enfants, vient d’être interpellé après avoir tué sa femme, rapporte goud. Le prévenu voulait «faire sortir le diable» du corps de son épouse.

Il a ainsi pratiqué une séance d’exorcisme, jeudi soir, qui a visiblement viré au drame. Le prévenu a, selon goud, roué de coups sa tendre moitié afin de «chasser le mal». Plus elle criait, plus il tapait fort. À un moment, la victime se tut. Croyant son rituel accompli avec succès, l’ »expert en spiritisme » quitte la chambre.

À son retour, il s’aperçoit de l’étendu de son acte. Sa femme ne bougeait plus. Elle paraissait agonisante. Il l’a conduit à l’hôpital. Malheureusement, il était trop tard. Elle décède sur place. L’homme est arrêté et placé en détention.

À LIRE  Le tourisme interne mise sur les chèques-vacances