actualités

covid-19: Le Maroc se positionne en leader mondial grâce à sa gestion

covid-19: Le Maroc se positionne en leader mondial grâce à sa gestion 2

Le Royaume du Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, a fait face avec courage, audace et proactivité à la crise sanitaire induite par la Covid-19, en adoptant des mesures préventives, en garantissant les infrastructures hospitalières nécessaires et en oeuvrant à alléger les répercussions socio-économiques de la pandémie.

Ces efforts ont été rendus possibles grâce à une démarche typiquement marocaine et à la mobilisation de toutes les forces vives de la Nation, en s’appuyant sur les moyens et potentialités intérieurs du pays et sur les capacités et la solidité de ses institutions.

Largement saluée par la communauté internationale, l’approche proactive et multidimensionnelle efficiente dont SM le Roi a défini les contours pour enrayer la propagation du coronavirus a permis d’en atténuer les incidences économiques et sociales sur les citoyens et de favoriser les conditions propices au retour progressif à la vie normale, dans une atmosphère de quiétude et de sûreté.

Dans ce sens, le Souverain avait donné Ses Hautes Instructions au gouvernement pour procéder à la création immédiate d’un fonds spécial, qui a été réservé, d’une part, à la prise en charge des dépenses de mise à niveau du dispositif médical en termes d’infrastructures adaptées et de moyens supplémentaires à acquérir, dans l’urgence et a servi, d’autre part, au soutien de l’économie nationale, à travers une batterie de mesures axées sur l’accompagnement des secteurs vulnérables aux chocs induits par la crise du coronavirus, tels que le tourisme, ainsi qu’en matière de préservation des emplois et d’atténuation des répercussions sociales de la crise.

Dans le cadre de la stratégie anti-pandémie que le Maroc a fait sienne, l’Etat a pris toutes les mesures pour préserver la santé des populations et appuyer les dimensions sociale et économique au fil de toutes les étapes de cette lutte acharnée, depuis le début de la propagation de la Covid-19 jusqu’à ces jours de retour progressif à la normale.

  Les raisons de l'agression violente de Samuel Eto'o sur un supporter à la Coupe du monde

La gestion par les autorités publiques de cette conjoncture exceptionnelle a fait que la situation épidémiologique a été sous contrôle dans une très large mesure, épargnant au Maroc le spectre des pires scénarii en termes de nombre d’infections, d’admissions en réanimation et de décès.

Dans ce même élan, le Maroc a été parmi les premiers pays à avoir lancé une campagne de vaccination, en janvier 2021, dans le respect total des principes de transparence, de volontariat, de gratuité et de solidarité, avec à l’appui la mobilisation de moyens financiers de taille, destinés à l’acquisition en suffisance des vaccins.

S’en est suivie l’adoption de la 3ème dose du vaccin, conformément aux recommandations de la Commission scientifique nationale et des Instances mondiales spécialisées, le but étant de parvenir à l’immunité collective des citoyennes et citoyens.

Grâce à cette campagne vaccinale, le Royaume figure aujourd’hui parmi les pays leaders sur les plans régional et continental quant au nombre des vaccinés. En plus clair, à la date du 27 janvier 2022, le nombre de primo-vaccinés a atteint 24.650.632, celui des personnes ayant reçu deux doses s’élève à 23.067.197, alors que 4.316.446 personnes ont eu trois injections.

Tous ces efforts sont aujourd’hui auréolés du lancement du projet de fabrication et de mise en seringue au Maroc du vaccin anti-covid-19 et autres vaccins, lors d’une cérémonie présidée par le Souverain, ce jeudi à Benslimane.

Prometteur, ce projet émane de la volonté Royale de doter le Maroc de capacités industrielles et biotechnologiques globales et intégrées pour la fabrication au niveau local de vaccins à même de faire face aux risques d’apparition de nouveaux variants viraux.

  8.000 éléments des forces de sécurité mobilisés pour l’accueil de l’équipe nationale

Fruit d’un partenariat Public-Privé avec l’accompagnement d’un des leaders mondiaux de la biotechnologie, la société «Recipharm» en l’occurrence, ce projet rendra possible une auto-suffisance vaccinale pour le Maroc et, qui plus est, en fera une plateforme de biotechnologie de premier plan à l’échelle du continent africain et du monde dans le domaine de l’industrie du «fill & finish».

Le lancement de cette unité industrielle s’inscrit également dans le cadre de la détermination du Maroc à jeter les jalons d’une nouvelle politique pharmaceutique nationale, au diapason du Nouveau modèle de développement, dans le but de garantir un accès équitable pour l’ensemble des citoyens et sur les plans géographique et financier, aux médicaments et produits sanitaires de qualité, outre l’appui de l’industrie locale des médicaments dans le cadre des partenariats établis entre les secteurs public et privé.

La nouvelle unité industrielle consacre aussi les acquis réalisés par le Maroc dans le domaine de gestion de la pandémie, qui a érigé le Royaume en modèle aux niveaux régional et mondial.

Avec ce projet, le Royaume a franchi de grands pas, sous la sage conduite de SM le Roi Mohammed VI, pour renforcer la souveraineté vaccinale et assurer une gestion proactive et efficiente de la crise pandémique.

Ir arriba