L’écrivaine, poétesse et journaliste Aziza Yahdih Omar est décédée vendredi, apprend-on auprès de sa famille.

Née à Tan-Tan, la défunte est considérée comme l’une des femmes ayant consacré leur vie au service des questions culturelles, littéraires et des droits des femmes, notamment en tant que présidente de la Ligue des écrivaines du Maroc.

Née à Tan Tan, la défunte est considérée comme l’une des femmes ayant consacré leur vie au service des questions culturelles, littéraires et des droits des femmes, notamment en tant que présidente de la Ligue des écrivaines du Maroc.

A la tête de la Ligue, Aziza Yahdih Omar a mené des initiatives littéraires d’envergure visant à promouvoir la culture de créativité et à enrichir le paysage culturel aux niveaux régional, national et continental, dont l’initiative du “Prix de l’Écrivaine Maghrébine”.

La regrettée est titulaire d’un doctorat dans le domaine de l’information et de la communication de Madrid et a publié plusieurs écrits dans divers supports médiatiques. Elle a également travaillé en tant que professeure et conseillère administrative au sein d’un institut privé de journalisme à Casablanca.

Feue Yahdih Omar a été connue pour sa forte présence sur la scène associative marocaine à travers sa contribution à la création de nombreuses associations et institutions à caractère culturel.

La défunte a en outre publié plusieurs recueils de poésie dont “henné, Sahara, Safran” (1993), “la révélation de Tan Tan” (1998) et “Mon présent à toi monsieur”.

À LIRE  13ème édition du Festival de Fès de la Culture Soufie se tiendra en ligne