Les éléments de la police judiciaire du district de Beni Makada à Tanger ont mis en échec, samedi après-midi, une opération de trafic international de drogue.

Les recherches et investigations menées dans le cadre de cette affaire ont permis d’interpeller le propriétaire d’un atelier de menuiserie situé au douar « Bni Ouassine » à la périphérie de Tanger, en flagrant délit, avec deux acolytes, de dissimulation et de stockage d’importantes cargaisons de chira dans des planches de bois destinées à l’exportation à partir du Maroc, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Le modus operandi de ce réseau criminel consiste à évider lesdites planches pour y dissimuler les drogues, tout en procédant à leur ré-assemblage en les enduisant de produits chimiques pour éviter leur détection par la police cynotechnique, ajoute la même source.

Selon les premières estimations, la quantité des drogues saisies dans cet atelier serait de 2.1 tonnes de chira, alors que les opérations d’extraction des drogues depuis les planches de bois se poursuivent.

Le mis en cause et ses deux complices sont actuellement soumis aux procédures de l’enquête judiciaire ordonnée par le parquet compétent en vue d’élucider les tenants et aboutissants de cette affaire et d’identifier les ramifications nationales et internationales de ce réseau criminel, conclut le communiqué.

À LIRE  Le Syndicat des avocats du Maroc désapprouve la décision à l’obligation du pass vaccinal