La première édition du Festival International du Conte de Marrakech (Marrakech International Storytelling Festival) aura lieu du 12 au 20 février courant, avec la participation d’une quarantaine de conteurs issus des cinq continents.

Le festival se veut multilingue. En effet, le programme comprend des récits en anglais ainsi que dans de nombreuses autres langues, notamment le français, la darija et l’amazigh, fait-on savoir.

Le point culminant du festival sera le vendredi 18 février avec une procession du Centre Al Muniya à la place Jamaa El Fnaa. Tout au long de l’après-midi, cinq cercles de contes fonctionneront simultanément, chacun supervisé par l’un des cinq maîtres conteurs survivants de Marrakech, selon les organisateurs.

Le festival sera rehaussé par la participation de conteurs célèbres tels que Abderrahim AL-Azzalia, Mohamed Bariz, Mohamed Rguibi, Ahmed Bouchama, Oujbair Mohamed, Aiachi Benjakan, Sef Townsend, Zahra Afsah, Baden Prince, Amy Douglas, Eamonn Keenan, Gary Cordingley, Chip Colquhoun, Paul Jackson, Maria Gillen, Shane Ibbs, Riika Palonen, Maria Credali, Dave Tonge, Norman Perrin, Juliana Marin, Colin Urwin, Clare Goodall, Dawn Ellis, John Row, Zouhair Khaznaoui, Sara Kchirid, Mariam Cannan, Mustapha Lhanch, Brahim Daldali, Mohamed Koucham, Latifa Amghare, Hajiba Makouri, Youness Makouri et Abderrahim Aggouram.

Tous les scrutateurs du festival y participeront ainsi que quelques invités d’honneur dont Simon Martin, Ambassadeur Britannique au Maroc. «Nous sommes ravis de nous joindre à ce carrefour de cultures, d’accueillir des conteurs de renom et d’offrir la possibilité à des esprits curieux de voyager à travers des histoires et d’explorer différentes cultures» a-t-il déclaré.

Marrakech abrite le 1er festival international du conte 1

Le festival est un événement de lancement pour un nouveau ‘World Storytelling Café’ situé au 9 Souk de Fassis près du Ben Yussef Maddrasa. Cela fait suite à un projet en ligne extrêmement réussi qui a diffusé plus de mille heures de narration pendant la pandémie. Lucie Andersen Wood, fondatrice du Café a commenté»Nous croyons que la narration a un puissant potentiel de guérison et d’éducation, nous visons à faire de notre lieu une attraction touristique ainsi qu’une ressource continue pour la communauté locale».

À LIRE  Le Sous-secrétaire d’état américain chargé du Proche-Orient en visite à Laâyoune

Les fameux conteurs de la célèbre place Jemaâ El Fna de Marrakech, espace culturel classé en 2001 par l’Unesco parmi les chefs-d’oeuvres du patrimoine oral et immatériel de l’humanité.