L’Union européenne (UE) a réitéré, mercredi, de la manière la plus claire, que sa position n’a pas changé concernant la question du Sahara, précisant qu’aucun de ses Etats membres ne reconnaît la pseudo «rasd».

Répondant à une question sur une invitation qui serait adressée aux séparatistes pour le sommet Union européenne-Union africaine qui s’ouvre jeudi à Bruxelles, le Porte-parole de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité Peter Stano a insisté sur le fait que la partie européenne n’a pas invité le polisario.

«Le point fondamental à clarifier est que pour ce Sommet, l’Union européenne est co-organisateur avec l’Union Africaine (…) donc c’est l’Union Africaine qui s’est chargée de l’invitation» du côté africain, a-t-il expliqué.

Il a précisé que cette invitation de l’Union Africaine «ne change rien à la position de l’Union européenne», à savoir qu’elle ne reconnait pas cette entité, pas plus qu’ « aucun des Etats membres de l’UE ne la reconnait».

Il y a lieu de rappeler que cette position s’inscrit dans la continuité de celle que l’UE avait exprimée lors du Sommet UE-UA d’Abidjan en 2017.

À LIRE  La Nigériane Ngozi Okonjo-Iwea PREMIÈRE FEMME ET PREMIÈRE AFRICAINE À LA TÊTE DE L’OMC