actualités

L’artiste peintre Hossein Tallal est décédé

L’artiste peintre Hossein Tallal est décédé 2

L’artiste peintre Hossein Tallal est décédé, samedi à Casablanca, à l’âge de 80 ans, a annoncé la Fondation Nationale des musées.

Dans un communiqué, la Fondation affirme avoir « appris ce matin, avec une grande tristesse, le décès de l’artiste Hossein Tallal et présente ses sincères condoléances à la famille du défunt et à ses proches ».

Hossein Tallal était une grande figure de la peinture marocaine contemporaine, un peintre accompli par la touche, le travail plastique mais aussi la pertinence du regard et la signification qui se dégage de ses œuvres, ajoute la FNM.

Né en 1942 à Chtouka (province d’El Jadida), feu Hossein Talal, était le fils de l’une des figures de proue de l’art contemporain marocain, feue Chaïbia Talal.

Le défunt a participé à de nombreuses expositions à travers le monde. Depuis 1967, il a exposé à la galerie la Roue à Paris et au Salon de Mai au Musée d’Arts Moderne de Paris en 1974. Il compte à son actif plusieurs expositions notamment en Espagne, au Danemark, en Amérique et en Égypte

Le regretté est considéré comme l’un des plus grands artistes plasticiens marocains comme en témoignent de nombreuses études et articles critiques qui traitaient de son expérience artistique et célébraient son parcours comme « l’un des symboles de l’art marocain contemporain ».

BIOGRAPHIE
Né en 1945 à Casablanca – Vit et travaille à Casablanca. Hossein Tallal a commencé à peindre avant sa mère, l’immense Chaibia. Grande figure de la peinture marocaine contemporaine, les aléas du destin l’ont installé à l’ombre de la stature dévorante d’une mère immensément célèbre.

  Météo: les prévisions du samedi 31 décembre

C’est pourtant un peintre accompli par la touche, le travail, plastique, la facture mais aussi la pertinence du regard et la signification qui se dégage de ses oeuvres. Réinterprétant sans cesse les mêmes figures et les mêmes tourments, Hossein Tallal est sans contexte le peintre marocain de la «la solitude et de l’essentiel par excellence» comme le qualifie Alain Flamand et d’ajouter «peintre des foires orageux, peintre des couleurs vives, Talal sait aussi se mettre à l’écoute de la nuit. Si sa peinture sensuelle est dramatique, si sa peinture intellectuelle est onirique, sa peinture réaliste est franchement tragique». Après une première exposition en 1965, Tallal a présenté ses oeuvres partout dans le monde, notamment au Maroc, à Paris, au Danemark, en Espagne et aux Etats-unis.

Avec-MAP-

Ir arriba