La société israélienne NewMed Energy cherche à rejoindre le secteur de la prospection au Maroc après avoir développé des champs de gaz naturel en Méditerranée orientale qui approvisionnent Israël, l’Égypte et la Jordanie.

Le protocole d’accord a pour objectif également et promouvoir les investissements et les échanges entre le Maroc et Israël. Le deux pays s’affirme comme la convergence de la conception numérique de l’Industrie 4.0. Des accords de coopération dans divers domaines ont vu le jour.

Au Maroc, l’Office National des Hydrocarbures et des Mines du Maroc (ONHYM) signé dernier un accord avec Ratio Gibraltar. La société israélienne obtenu une licence exclusive pour explorer le pétrole et le gaz au large de Dakhla. Elle se présente sous un nouveau nom NewMed Energy.

Le PDG de NewMed Energy, Yossi Abu, a déclaré lors d’un point de presse tenu ce mardi 22 février que son groupe sera énergétique innovante. L’expansion de Leviathan (champ gazier sur la Méditerranée) et le développement du réservoir d’Aphrodite (Chypre).

NewMed Energy était intéressé par les zones côtières marocaines en Méditerranée et en Atlantique Nord. Aussi a-t-il sélectionné le Maroc comme zone de croissance. Le Maroc est une option d’investissement attrayante, compte tenu de sa stabilité géostratégique. Israël, dans sa quête d’un prolongement géographique et financier, est en train de poser un à un ses pions. Le PDG Abu Dhabi Petroleum Group (PDG) a déclaré que NewMed Energy la production d’hydrogène bleu, l’attribution de carbone et l’entrée dans les énergies renouvelables. Le combinera avec le captage et le stockage local du carbone (CSC) local du gaz de l’offshore.

À LIRE  Grâce à une vision globale, le Maroc s’est hissé en ‘’puissance de progrès’’ en Afrique