La Commission de contrôle des prix et de la concurrence de la préfecture de Rabat a effectué, samedi, une opération de contrôle dans les marché de gros des fruits et légumes, des céréales et légumineuses, des viandes et des volailles de la capitale, dans le cadre de la supervision de l’approvisionnement et de la protection du pouvoir d’achat des citoyens, à quelques semaines du Ramadan.

Lors de cette tournée, la Commission a constaté une stabilité des prix des fruits et légumes, tandis que quelques aliments, à l’instar de certains types de céréales, enregistrent une augmentation.

Approché par la MAP, le délégué du marché (Lamine) des fruits et légumes, Abdallah Hakiki, a indiqué que les prix de ces aliments demeurent généralement stables, à l’exception de la légère hausse des tomates et des oignons, pour cause de la baisse des températures et du déficit de précipitations.

De manière générale, les prix des légumes à Rabat sont quasiment identiques aux autres villes du Royaume, a fait savoir M. Hakiki, notant que certains fruits connaissent une baisse significative et une abondance de l’offre, comme les pommes locales, les agrumes et les fraises, dont le prix oscille entre 10 et 11 DH/kg.

Un marchand a confié que l’augmentation de certains légumes est liée essentiellement à la situation climatique et aux coûts du transport, mettant en avant la stabilité de plusieurs autres, tels que le poivron vert, l’aubergine et la pomme de terre.

En revanche, les prix de certains types de blé ont connu une augmentation de 0,50 centimes le kilogramme en fonction de leur qualité, tandis que les prix des autres céréales sont inchangés.

À LIRE  hcp: une Contraction de l’économie de 6% au T4-2020

Le président de l’association marocaine des marchands des céréales et légumineuses de Rabat, Mohamed Ozkar a expliqué que cette majoration est due à la propagation de la pandémie de Covid-19 et à ses répercussions sur le marché mondial.

Les prix des volailles sont marqués par des fluctuations incessantes tout au long de la période post-confinement, a expliqué « lamine » du marché des volailles à Rabat, Omar El Badaoui, estimant que les prix actuels sont élevés en comparaison avec les périodes précédentes.

Quant aux prix de gros des viandes rouges, ils sont restés stables et varient entre 58 et 66 DH/kg pour le bœuf et 50 et 53 DH/kg pour l’agneau.

Avec-MAP-