L’ONU estime à un million de personnes le nombre de personnes déplacées à l’intérieur de l’Ukraine du fait de l’invasion russe, en plus des centaines de milliers ayant déjà fui le pays, a annoncé mardi 1er mars une responsable du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR).

«Il y a eu beaucoup d’attention sur ceux qui fuient vers les pays voisins, mais il est important de rappeler que la plupart des gens affectés se trouvent en Ukraine», a déclaré Karolina Lindholm Billing, la responsable du HCR pour l’Ukraine lors d’une conférence de presse du gouvernement suédois.

Le HCR s’efforce actuellement d’augmenter son aide à l’intérieur des frontières du pays en guerre. « Il y a vraiment un besoin humanitaire incommensurable », a-t-elle affirmé, citant notamment le besoin de loger ou de nourrir les déplacés.

Les civils fuient à l’intérieur et à l’extérieur du pays
Plus de 660 000 personnes fuyant l’invasion russe en Ukraine ont afflué vers les pays voisins, et les chiffres augmentent de façon « exponentielle », a indiqué le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) ce mardi 1er mars 2022. La porte-parole HCR, Shabia Mantoo, a déclaré lors d’un point de presse à Genève que des réfugiés attendaient jusqu’à 60 heures pour entrer en Pologne, tandis que les files d’attente à la frontière roumaine s’étendaient sur 20 kilomètres.

«Il y a eu beaucoup d’attention sur ceux qui fuient vers les pays voisins, mais il est important de rappeler que la plupart des gens affectés se trouvent en Ukraine», a déclaré Karolina Lindholm Billing, la responsable du HCR pour l’Ukraine lors d’une conférence de presse du gouvernement suédois.

Le HCR s’efforce actuellement d’augmenter son aide à l’intérieur des frontières du pays en guerre. «Il y a vraiment un besoin humanitaire incommensurable», a-t-elle affirmé, citant notamment le besoin de loger ou de nourrir les déplacés. Au même moment à Genève, le HCR a annoncé que 660.000 personnes avaient déjà fui l’Ukraine dans les pays voisins et que ce chiffre augmentait «de façon exponentielle».

À LIRE  Covid-19: Le Maroc a reçu 2 millions de doses du vaccin sinopharm