actualités

Naissance de nouvelles brigades antigangs au Maroc

Naissance de nouvelles brigades antigangs au Maroc 2

La police marocaine a partagé l’extrance de multiples nouveaux nés dont le nom s’abrège à BAG, de nouvelles brigades antigangs introduites dans des villes telles que Dakhla, Témara, Safi et Casablanca.

Dans le but du renforcement de la sécurité nationale, les autorités policières marocaines ont annoncé, ce jeudi 10 mars, la création du BAG, des unités présentes actuellement à Dakhla, Safi, Casablanca et Témara.

Les nouvelles brigades antigangs sont spécialisées dans la lutte contre les réseaux criminels, le trafic des substances illégales et les arrestations des personnes recherchées. Ces unités vont adopter des tactiques nouvelles basées sur l’anticipation et la prévention des crimes à venir afin de garantir davantage la sécurité de peuple et du territoire.

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) avait initié en 2020, 14 nouvelles structures de sécurité s’inscrivant dans le cadre des actions visant le renforcement des mécanismes de protection pour faire face aux défis liés aux menaces terroristes et aux réseaux criminels nationaux et internationaux.

La DSGN avait déjà réalisé des avancés à ce niveau, en mettant en place des unités, des moyens raffinés et des technologies nouvelles pour détecter et désamorcer les explosifs à distance avec efficacité et précaution. Les brigades régionales qui ont pu en bénéficier auparavant sont au niveau des préfectures de police présentes sur Rabat, Casablanca, Marrakech, Tanger et Agadir. Un autre mécanisme technique a été également introduit au nord, précisément à Tanger, il s’agit d’un laboratoire d’analyses des traces numériques bénéfique pour la police scientifique et technique.

La mise en œuvre de ces mécanismes est un défi relevé par la DSGN, qui garantit plus de sécurité sur toutes les régions du royaume.

  plus de 2.000 établissements scolaires fermés AU MAROC et des milliers de nouveaux cas recensés
Ir arriba