actualités

Le Maroc, une destination « attractive » pour la production textile

Le Maroc, une destination « attractive » pour la production textile 2

Le Maroc se positionne comme une destination « attractive » pour la production du textile, a indiqué, mercredi à El Jadida, le président de l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (AMITH) Mohammed Boubouh.

« La filière textile marocaine a en effet beaucoup à offrir, avec un savoir-faire reconnu et une proximité géographique lui conférant des avantages solides en termes de flexibilité et de durabilité« , a souligné M. Boubouh qui s’exprimait lors d’une conférence de presse, organisée dans le cadre de la 18ème édition du salon Maroc in Mode (MIM).

Le textile marocain a toujours été un secteur de poids parmi les plus dynamiques de l’économie nationale, a-t-il fait observer, relevant que cette industrie s’inscrit désormais dans une logique de durabilité faiblement carbonée, à même de proposer des solutions « innovantes« .

La nouvelle vision pour l’industrie du textile marocaine, nommée « DAYEM MOROCCO », permettra dans les années à venir, de créer « un choc de compétitivité » tant sur le marché domestique qu’à l’export, a-t-il fait observer, faisant savoir que cette vision occupe le thème central de cette 18e édition de MIM, initiée par l’AMITH.

« Aujourd’hui, nous sommes heureux de présenter un nouveau Salon marocain MIM qui a complètement changé de look« , a noté M. Boubouh, précisant qu’avec l’ambition de devenir une plateforme internationale incontournable, MIM 2022 met en avant une industrie innovante, riche d’initiatives durables et responsable.

Par ailleurs, le président de l’AMITH a noté que l’Europe œuvre à relocaliser son Sourcing en se dirigeant de plus en plus vers un « Sourcing de proximité« .

  SANTÉ: un groupe israélien construira des hôpitaux au Maroc

De son côté, la directrice générale de l’AMITH, Fatima-Zohra Alaoui a relevé que le marché du textile au Maroc est « en pleine mutation », notamment avec le boom du e-commerce, un phénomène accéléré, a-t-elle dit, par la crise de la Covid-19.

« Avec 1628 entreprises employant 189 000 personnes, le secteur du textile a un poids important dans le tissu industriel national« , a-t-elle fait savoir, ajoutant que ce secteur regorge d’atouts majeurs, notamment la position géographique du Royaume et le savoir-faire reconnu avec six filières de référence.

Le secteur, a-t-elle poursuivi, offre aussi des opportunités incontournables, notamment l’essor de la mode éthique et durable, la taxe carbone et l’innovation au service d’une industrie textile 4.0.

Pour ce qui est des ambitions du secteur, Mme Alaoui a fait savoir que le secteur ambitionne de réaliser 40% de part de marché sur le marché domestique, 60 milliards de dirhams (MMDH) à l’export, 60% de production en cotraitance et produit fini, et 20% de chiffre d’affaires à l’export dans les marchés d’Amérique du Nord et de l’Europe du Nord.

Rendez-vous incontournable des professionnels de la mode et du textile, le salon Maroc In Mode (MIM), qui se tient les 30 et 31 mars à El Jadida, se renouvelle cette année et élargit son offre à tous les maillons de la chaîne textile et habillement, à savoir le manufacturing, les tissus, le textile de maison, l’innovation et la machinerie ainsi que les accessoires et les services. Afin d’amener une proposition complète, MIM accueille également dans l’espace dédié MAROCUIR, les représentants du secteur du cuir.

  Sunergia: 79% des Marocains préfèrent les produits locaux

Ainsi, les visiteurs pourront découvrir les 160 exposants venant du Maroc, de Tunisie, d’Égypte, de Turquie, de France, d’Italie, d’Espagne et d’Ouzbékistan, installés sur une surface de 3000m² que couvre le salon. Ces 160 exposants couvrent plusieurs filières à savoir, le manufacturing, Fabrics, Home Textile, Innovation / Machinery, Accessories, Services et MAROCUIR.

Véritable plateforme de rencontres professionnelles, MIM s’inscrit cette année dans la durabilité et met la responsabilité sociale, environnementale, économique et temporelle au cœur de ses préoccupations. Ainsi, le salon est placé sous la thématique DAYEM, en référence à l’un des axes les plus importants de la nouvelle vision présentée il y a quelques mois par l’AMITH.

Basée sur des données recueillis par l’association et ses partenaires sur le terrain mais également sur les mutations profondes qu’a connu le secteur lors de ces deux dernières années, DAYEM se présente comme un guide transversal pour l’ensemble des acteurs du secteur du textile afin de se développer dans le respect de valeurs éthiques et durables.

Avec-MAP-

Ir arriba