Le Maroc a ratifié le traité portant création de l’Agence Africaine du Médicament (AMA) relevant de l’Union africaine lors d’une cérémonie, mardi, au siège de l’organisation panafricaine à Addis-Abeba.

La cérémonie de dépôt des instruments de ratification du traité portant création de l’Agence Africaine du Médicament a été organisée par le Bureau du Conseiller Juridique avec la participation de Minata Samate, Commissaire à la santé, aux affaires humanitaires et au développement social de l’Union africaine et Mohamed Arrouchi, l’ambassadeur Représentant permanent du Royaume auprès de l’Union africaine et de la CEA-ONU.

Ce traité consiste à renforcer la capacité des pays africains à réglementer les médicaments, afin d’améliorer l’accès à des médicaments de bonne qualité, sûrs et efficaces à travers le continent africain.

Le Maroc ratifie le traité portant création de l'Agence Africaine du Médicament 1

« En tant que membre de l’Union africaine et leader régional de l’industrie pharmaceutique, notamment en termes d’infrastructures, de technologie et d’expériences acquises au fil des années, le Maroc reste très attaché à la haute qualité des médicaments et est conscient que la santé et la sécurité du citoyen africain passe par des produits médicinaux de qualité et des médicaments efficaces », a souligné Arrouchi lors de cette cérémonie.

Le diplomate marocain a relevé que l’Agence africaine du médicament fait partie des initiatives pionnières lancées par les dirigeants africains lors de la 32ème session ordinaire de l’Assemblée de l’Union africaine le 11 février 2019 à Addis-Abeba, dans le but de contribuer de manière significative à la promotion de l’intégration africaine et de réaliser les objectifs de l’Agenda continental 2063, surtout que le continent africain n’est pas encore à l’abri de la pandémie de la Covid-19.

À LIRE  Inscription des greniers collectifs "Igoudars" au patrimoine mondial de l’Unesco

L’Agence servira également d’organisme continental de réglementation chargé de réglementer les médicaments et produits médicinaux sur le continent africain, et de coordonner l’accès aux médicaments essentiels et aux technologies de la santé sûrs, efficaces, de qualité et aux coûts abordables en vue de contribuer à surmonter les crises sanitaires et parvenir à l’autosuffisance au niveau du continent africain.

Le Royaume réaffirme sa pleine disponibilité à partager son expertise dans le domaine des médicaments et à accompagner l’Agence Africaine du Médicament dans toutes les étapes d’opérationnalisation, dans le cadre de son engagement dans les initiatives africaines de développement et conformément à sa politique africaine menée sous le sage leadership de SM le Roi Mohammed VI, a soutenu Arrouchi.

Le dépôt par le Royaume des instruments de ratification du traité portant création de l’Agence Africaine du Médicament s’inscrit dans le cadre de la concrétisation de la Vision Royale de SM le Roi Mohammed VI, depuis le retour du Maroc à la famille africaine, visant la consolidation de l’action africaine commune, a réaffirmé le diplomate marocaine.

Lancée par les dirigeants africains lors du 32ème Sommet de l’Union africaine le 11 février 2019 à Addis-Abeba, l’Agence Africaine du médicament se fixe comme objectif principal l’amélioration des capacités des Etats membres et des Communauté économiques régionales à règlementer les produits médicaux en vue d’améliorer l’accès à des produits médicaux efficace et de faciliter l’harmonisation de la réglementation des médicaments afin d’atteindre des normes internationalement acceptables, fournir un environnement réglementaire favorable à la recherche et le développement pharmaceutique, la production locale et le commerce à travers les pays africains et de renforcer la coordination entre les pays africains pour une protection de la santé publique contre les risques liés à l’utilisation des médicaments de qualité inférieure.

À LIRE  des Bousculade et accrochages au marché hebdomadaire, Had Oulad Jelloul à Kenitra

Avec-MAP-