actualités

Béni Mellal-Khénifra: une saison agricole sauvée par les dernières précipitations

Béni Mellal-Khénifra: une saison agricole sauvée par les dernières précipitations 2

Les dernières précipitations qui se sont abattues sur la région Béni Mellal-Khénifra ont sauvé, in extremis, la saison agricole en cours suscitant ainsi l’optimisme des agriculteurs qui ont renoué avec le goût du bon labeur.

Les dernières précipitations qui se sont abattues sur la région Béni Mellal-Khénifra ont sauvé, in extremis, la saison agricole en cours suscitant ainsi l’optimisme des agriculteurs qui ont renoué avec le goût du bon labeur.

A ce jour le cumul des précipitations enregistrées au niveau de la région est de 174,9 mm contre 310 mm durant la campagne écoulée soit un déficit de 44%, mais néanmoins les précipitations enregistrées durant le mois de mars (86mm) soit 50% du cumul ont redonné espoir aux agriculteurs.

Ces précipitations ont, selon les données de l’Office régional de mise en valeur agricole de Tadla (ORMVAT), eu un impact très positif sur la croissance des cultures déjà installées ( plantations, grandes cultures et maraîchères) et surtout sur l’amélioration de l’état végétal des parcours et l’alimentation de la nappe phréatique.

Aussi, ces pluies abondantes vont encourager les agriculteurs à installer les principales cultures de printemps. Ainsi il est prévu de cultiver plus de 6.500 ha de maraîchères de printemps avec une production prévisionnelle d’environ 200.000 tonnes au niveau de la région Béni Mellal-Khénifra.

Dans une déclaration à la MAP, le chef du service de la communication et de la promotion au sein de la DRA Béni Mellal-Khénifra, Mustapha Oukdim a assuré que les dernières pluies dont le volume a atteint 175 mm ont ravivé les espoirs des agriculteurs de la région, relevant que ces précipitations auront inévitablement un impact positif sur l’amélioration de la nappe phréatique, de l’état des parcours et des cultures de céréales dans zones montagneuses et celle des principaux arbres fruitiers.

  Fausse alerte à la voiture piégée à Casablanca

Ces pluies vont ainsi accélérer l’installation par les agriculteurs des principales cultures de printemps dans la mesure où un total de 6.500 ha de maraîchères de printemps sont prévus dans la région avec une production prévisionnelle d’environ 200.000 tonnes, a expliqué Oukdim.

Pour sa part, Khalid Hadami, agriculteur dans la commune d’Ouled Yaich a fait part de son immense joie à la suite des dernières pluies qui ont ravivé les espoirs des agriculteurs, précisant que ces pluies ne sauveront pas uniquement la saison agricole en cours, mais aussi les cultures printanières et le bétail à travers l’amélioration de l’état des parcours et des pâturages.

La région Béni Mellal-Khénifra est réputée pour sa vocation agricole. Elle dispose d’une superficie agricole utile d’environ 1 million d’hectares et d’une superficie irriguée de 200.000 ha, soit 14% de la superficie irriguée nationale.

Le secteur agricole contribue à hauteur de 19% au PIB régional grâce notamment à la production de ses filières agricoles qui contribuent à hauteur de 12% à 30% à la production nationale.

Les céréales constituent la culture dominante. Elles occupent 591,7 mille hectares des surfaces cultivées, ce qui représente une proportion de 68,9%. D’autres cultures sont pratiquées dans la région telles que la culture des légumineuses, les cultures maraîchères, les plantations fruitières.

Les dernières précipitations auront inévitablement un impact positif sur les principales filières cultivées dans la région, lesquelles filières favorisent l’accès de la région à un marché de consommation de grande taille.

Ir arriba