Économie

Le Maroc restreint l’exportation de l’huile d’argan

Le Maroc restreint l’exportation de l’huile d’argan 2

L’exportation de l’huile d’argan sera restreinte. A partir du 1er juillet 2022, elle sera soumise à licence.

L’exportation de l’huile d’argan torréfiée et non torréfiée, en récipient contenant plus de cinq litres, sera soumise, à partir du 1er juillet 2022, à une licence d’exportation. C’est ce qu’a annoncé le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, lors d’un point presse.

Concrètement, pour bénéficier de cette licence, les exportateurs d’huile d’argan devront déposer leurs demandes sur la plateforme https://www.portnet.ma/ accompagnées d’une copie de la facture pro-forma.

Le Maroc restreint l’exportation de l’huile d’argan 3

Le Maroc produit entre 4.000 et 6.000 tonnes d’huile d’argan par an. Son exportation oscille chaque année entre 1.000 et 1.500 tonnes. Et le journal de rappeler différents moments clés du secteur comme la signature en 2011 du contrat programme entre le gouvernement et la Fédération interprofessionnelle marocaine de la filière de l’argan, l’inscription de l’arganier en 2014 sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), la reconnaissance en 2018 de l’arganier en tant que système du patrimoine agricole mondial par l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’instauration par l’ONU du 10 mai comme journée internationale de l’arganier.

  HCP: L’INDICE DU COMMERCE EXTÉRIEUR AFFICHE UNE BAISSE AU 1ER TRIMESTRE
Ir arriba