actualités

PRISON FERME POUR HUIT SUPPORTERS CONDAMNÉS APRÈS LES VIOLENCES D’APRÈS MATCH FAR-MAS

PRISON FERME POUR HUIT SUPPORTERS CONDAMNÉS APRÈS LES VIOLENCES D’APRÈS MATCH FAR-MAS 2

Le tribunal de première instance de Rabat a condamné mardi huit supporters à des peines allant de 4 mois à un an de prison ferme pour leur implication dans des violences ayant émaillé en mars un match de football à Rabat, selon la défense.

«Huit personnes ont été condamnées à des peines allant de 4 mois à un an ferme pour entre autres ‘participation à des actes de violence’ et ‘détérioration de biens d’utilité publique'», a indiqué à l’AFP un des avocats de la défense Mohamed Almou, qui va faire appel. Deux autres ont été innocentés par le tribunal de première instance de Rabat, selon la même source.

Les dix supporters font partie d’un groupe de 70 personnes, dont 18 mineurs, mis en détention à la suite de heurts d’une violence inédite lors du match de la Coupe du Maroc de football qui a opposé le 13 mars le club des Forces Armées Royales (FAR) au Maghreb de Fès (MAS).

Parmi les 60 supporters restants, certains sont accusés notamment de «constitution de bande criminelle, sabotage d’équipements au moyen de la force, vol qualifié et tentative de viol». Ces violences avaient fait une centaine de blessés dans les rangs des forces de l’ordre et près de 60 parmi les supporters, ainsi que des dégâts matériels à l’intérieur et à l’extérieur du stade.

Ce n’est pas la première fois qu’un stade marocain est le théâtre de violences. Après la mort de deux supporters début 2016, les autorités avaient dissous des groupes d’ultras pour lutter contre le hooliganisme, interdisant même tout signe distinctif (slogans et banderoles) dans les stades. Les autorités ont toutefois de nouveau autorisé la présence des ultras depuis mars 2018.

  Covid-19: 720 nouveaux cas, plus de 4,6 millions de personnes vaccinées

-AFP-

Ir arriba