actualités

Migration légale: attirer des compétences et des talents dans l’UE

Migration légale: attirer des compétences et des talents dans l'UE 2

La Commission européenne a proposé, mercredi, une politique de migration légale permettant d’attirer les compétences et les talents dans l’UE.

Cette initiative, qui rentre dans le cadre de l’approche globale en matière de migration définie dans le pacte sur la migration et l’asile, profitera à l’économie de l’UE, renforcera la coopération avec les pays tiers et améliorera la gestion globale des migrations à long terme, indique l’exécutif européen.

La Commission européenne veut ouvrir plus largement la porte aux travailleurs migrants d’Egypte, du Maroc et de Tunisie dès la fin de cette année. Il faut davantage de migration légale de main-d’œuvre pour réduire les pénuries sur le marché du travail européen et lutter contre la migration illégale.

Le projet de proposition « Apporter des compétences et des talents à l’UE », que la Commission européenne devrait présenter mercredi, stipule que des « partenariats de talents » doivent également être conclus avec le Sénégal, le Nigeria, le Pakistan et le Bangladesh. La Commission ne précise pas le nombre de travailleurs migrants que l’Union européenne devrait admettre dans les années à venir. C’est une compétence nationale. Ce serait un « suicide politique » pour n’en nommer que quelques-uns, selon un responsable européen concerné. « L’enthousiasme des États membres à parler de migration légale n’est déjà pas grand maintenant qu’il y a des millions de réfugiés ukrainiens en Europe. »

La série de propositions comprend également des actions spécifiques visant à faciliter l’intégration des personnes fuyant la guerre en Ukraine sur le marché du travail de l’UE.

  Covid-19 : L’essentiel de la réunion du Comité de Veille Economique de CVE

‘’Même si les États membres s’efforcent actuellement de gérer l’arrivée de plus de 5 millions de personnes en provenance d’Ukraine, il n’en demeure pas moins nécessaire de jeter les bases d’une approche durable et commune de la migration de main-d’œuvre afin de répondre aux besoins de compétences de l’UE à long terme’’, a déclaré Margaritis Schinas, vice-président chargé de la promotion du mode de vie européen,

Par les initiatives d’aujourd’hui, ‘’nous reconnaissons que la migration légale a un impact positif à tous égards : elle donne à ceux qui souhaitent émigrer l’occasion d’améliorer leur situation tout en fournissant plus de travailleurs qualifiés aux pays d’accueil, ce qui stimule en définitive l’économie pour tous’’, a-t-il ajouté.

Notant que chaque année, 2 à 3 millions de ressortissants de pays tiers arrivent légalement dans l’UE, contre 125.000 à 200.000 personnes arrivant dans des conditions irrégulières, Ylva Johansson, commissaire aux affaires intérieures, a souligné que ‘’la migration légale est essentielle pour notre reprise économique, la transition numérique et écologique et la création de voies sûres d’entrée en Europe, tout en réduisant la migration irrégulière’’.

À la suite du lancement des partenariats pour les talents en juin 2021, la Commission soumet à présent un certain nombre de mesures pour les rendre opérationnels, l’objectif étant de parvenir à un accord sur les premiers partenariats pour les talents d’ici la fin de 2022.

La Commission mettra également en place la première plateforme et le premier outil de mise en correspondance à l’échelle de l’UE, une réserve de talents de l’UE, afin de rendre celle-ci plus attrayante pour les ressortissants de pays tiers à la recherche d’opportunités et d’aider les employeurs à trouver les talents dont ils ont besoin.

  Aid Al-Mawlid : Le Roi préside samedi à Rabat une veillée religieuse

Afin de répondre au besoin urgent de faciliter l’accès au marché du travail pour les nouveaux arrivants en provenance d’Ukraine, la Commission propose une initiative pilote qui devrait être mise en œuvre d’ici l’été 2022.

Avec-MAP-

Ir arriba