La triste scène s’est passée hier, mercredi 27 avril 2022, à Kénitra, où une jeune habitante de la ville a incité, sur un coup de tête, son chien à tuer un petit chaton, isolé, faible et impuissant face .

La scène a choqué la Toile au Maroc et au-delà. On y voit une jeune femme demander à son chien, un jeune labrador à robe noire -une race pourtant connue pour son intelligence et surtout sa douceur- d’avaler un chat vivant. « Tu ne le veux pas, n’est-ce pas ? Moi non plus, je n’aime pas les chats, comme ma mamie… », dit la jeune femme, C.S., s’adressant à son chien.

On l’entend ensuite lui dire sur un ton taquin: « Tu l’as tué et maintenant tu ne sais pas par où commencer (pour le manger) », comme le montrent les stories qu’elle a partagées sur son compte Instagram.

Plusieurs internautes demandent toutefois à ce que C.S. soit condamnée en vertu du Code pénal marocain. Celui-ci prévoit un emprisonnement d’un à cinq ans et d’une amende de 200 à 500 dirhams pour « quiconque empoisonne des animaux de trait, de monture ou de charge, des bêtes à cornes, des moutons, chèvres ou autre bétail, des chiens de garde ou des poissons dans des étangs, viviers ou réservoirs ».

À LIRE  Coupe Arabe: Maroc – Algérie : un quart de finale sur fond de tensions diplomatiques